Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

تجمعات شعبية للسيدة لويزة حنون، الأمينة العامة

Meeting de la secrétaire générale Louisa Hanoune

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Le Parti qui dit ce qu'il fait et qui fait ce qu'il dit

RAMDANE TAÂZIBT, RESPONSABLE AU PT, À TIZI OUZOU

“Le FLN est dangereux pour notre pays”

La rencontre organisée, hier, par le Parti des travailleurs dans le cadre de la préparation de la campagne électorale, a été une occasion pour le député et membre de la direction nationale du parti Ramdane Youssef Taâzibt d’ouvrir les hostilités avec les deux principaux partis du pouvoir, à savoir le FLN et le RND. “Le FLN de 54-62 n’existe plus, et celui d’aujourd’hui n’est qu’un vieux parti en décomposition politique mais reste dangereux pour notre pays car son seul objectif est la préservation du système au détriment de tout un peuple”, a asséné le député du PT avant de s’en prendre au RND auquel il dénie même le qualificatif de parti.

“Le RND n’est même pas un parti mais plutôt un appareil”, a-t-il encore attaqué tout en considérant ces deux formations comme partie intégrante du pouvoir qui est le seul responsable de la crise économique que vit le pays. “Ils ont créé la crise, ils ont voté l’austérité, en optant pour la planche à billets, ils sont en train de créer une inflation qui va laminer davantage le pouvoir d’achat et réduire le peuple à la misère ; aujourd’hui c’est à eux d’assumer”, a accusé le membre de la direction du PT tout en rappelant, entre autres exemples, les déclarations de Sellal qui exhortait les jeunes à se marier avec l’argent de l’Ansej et les milliards accordés aux patrons sans le moindre contrôle pendant que le travailleur continue de payer ses impôts à la source.

“On brandit la crise financière alors que nous avons toujours rappelé qu’il y a 120 milliards de dollars d’impôts non recouvrés et que l’Algérie peut récupérer annuellement 20 milliards sur les importations, mais le pouvoir préfère laisser faire les lobbys du commerce extérieur. À cela s’ajoute l’argent des transferts à l’étranger à travers la surfacturation. Ou encore, où est l’argent prêté au FMI !”, a-t-il expliqué non sans s’interroger comment ces partis du pouvoir qui ont participé à cette destruction peuvent affronter le citoyen durant

cette campagne électorale et lui promettre d’améliorer son quotidien si ce n’est avec le mensonge.

C’est là un des axes du discours que Ramdane Youssef Taâzibt a recommandé à ses militants et responsables locaux de tenir durant toute cette campagne électorale pour les élections locales. “Le PT n’a aucune responsabilité dans la crise actuelle, et ce n’est ni avec l’achat des voix et des places, ni avec le trafic ni encore avec le mensonge qu’on veut gagner aux élections mais plutôt avec un langage de vérité”, a-t-il souligné.