Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

تجمعات شعبية للسيدة لويزة حنون، الأمينة العامة

Meeting de la secrétaire générale Louisa Hanoune

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Le Parti qui dit ce qu'il fait et qui fait ce qu'il dit

Actualités : EN MEETING À ORAN

Louisa Hanoune

dénonce la politique d’austérité...

Prenant la parole au premier jour de la campagne électorale, à partir d’Oran, lors d’un meeting au niveau de la commune d’Es-Sénia, la secrétaire générale du Parti des travailleurs s’insurge contre la politique d’austérité appliquée par le gouvernement depuis 2015.

«Au lieu d’opérer des restrictions budgétaires dans des secteurs stratégiques comme les communes, la santé, l’éducation, ou bien chez les pompiers, le gouvernement devrait plutôt avoir le courage d’affronter les hommes d’affaires et exiger qu’ils payent leurs impôts, et insister afin de récupérer l’argent des crédits accordés et toujours pas remboursés».

Pour la SG du PT, il est inconcevable pour son parti et pour le peuple algérien d’accepter sans réagir la mort programmée de l’Algérie. Et encore moins rester inactif lorsque des intérêts servent ceux des étrangers. «Il faut faire front à tout cela à travers les prochaines Assemblées communales et de wilaya», dit-elle à l’adresse de ses candidats.

Louisa Hanoune met en garde contre les conséquences qu’auront les augmentations annoncées et celles à venir en 2018.

Le prix du carburant va augmenter, celui du transport… le pouvoir d’achat sera également touché, le citoyen n’en sera que plus appauvri et l’économie en ressentira les effets négatifs, s’inquiète-t-elle.

Evoquant le projet de loi sur la santé, elle estime qu’il ne doit en aucun cas passer, «nous devons tous nous mobiliser contre ce projet moyenâgeux qui a détruit le système sanitaire».

Concernant la décision du PT à participer à ces élections locales du 23 novembre, cela ne veut pas dire que son parti est assuré d’une totale transparence dira, Mme Hanoune, mais dans le but d’agir et de tenter d’apporter des changements pour le pays qui traverse une conjoncture dangereuse qui a atteint, dit-elle, les sphères sociopolitiques et économiques. «Les élections sont un instrument de la démocratie, et on doit défendre tous les segments de démocratie ; résistance et mobilisation doivent guider notre motivation».