Les candidats du Parti au débats TV :

Meeting de la secrétaire générale Louisa Hanoune

Le Parti des Travailleurs a été fondé en 1990 par des travailleurs, syndicalistes, petits paysans, jeunes à l’initiative de l’Organisation Socialiste des Travailleurs, sur une ligne de classe partant de la contradiction majeure entre les intérêts des travailleurs et couches populaires exploités et opprimés et ceux des possédants, exploiteurs et oppresseurs. Le PT a pour ambition de doter la majorité exploitée de sa représentation politique indépendante. Le Parti des Travailleurs est un Parti ouvrier indépendant qui inscrit son action dans la continuité du mouvement national algérien, du programme de l’étoile Nord Africaine, du Parti du Peuple Algérien, qui ont mis au centre la revendication de l’Assemblée Constituante Souveraine en rupture avec la politique de l’impérialisme matérialisée aujourd’hui dans les plans du FMI, l’OMC, la Banque mondiale, l’UE, le NEPAD… Partie intégrante du mouvement ouvrier international, le Parti des Travailleurs se réclame du socialisme, c’est à dire de la propriété collective des grands moyens de production et des richesses nationales, impliquant la démocratie véritable pour que le peuple exerce sa souveraineté. Dans ce cadre, le PT milite pour l’annulation de la dette extérieure, la défense des nationalisations des terres, des richesses naturelles du sol et du sous sol, des entreprises et des infrastructures (chemins de fer, eau, électricité, ports, aéroports, patrimoine culturel et artistique, télécommunications, transport aérien et maritime...). Il lutte pour la préservation des entreprises publiques et des acquis sociaux de l’indépendance nationale contre leur privatisation, pour la renationalisation des services publics et des entreprises privatisés, et la réouverture des entreprises fermées, pour le droit à l’instruction publique gratuite et obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans, contre l’enseignement privé et pour l’interdiction du travail des enfants, pour le droit à la santé publique, contre la privatisation du secteur de la santé, pour le droit au logement… Il milite pour un plan national de développement articulé autour d’un plan de travaux publics financé par des investissements publics et une véritable réforme agraire décrétant la distribution de la terre exclusivement aux fellahs, à ceux qui la travaillent, qui en vivent, assortie d’une aide gratuite de l’Etat (en semences, matériels, engrais, forage…). Il combat contre toute loi et tout accord qui remet en cause l’unité de la république, la législation sociale nationale ou qui menace la production nationale industrielle et agricole. Le Parti des travailleurs met au centre de son action politique la défense de la république une et indivisible, contre la régionalisation, l’encouragement des " particularismes locaux", contre les zones franches. Il se prononce contre la réforme des structures et missions de l’Etat qui les consacre. Le Parti des Travailleurs combat les plans des institutions financières internationales visant à intégrer les syndicats, à les dissoudre dans "la société civile", " les forums sociaux" par le biais de la " démocratie participative," à les corrompre en les ongeisant pour les détruire. Il combat pour : L’indépendance des syndicats à l’égard de l’Etat de tout groupe pression politique religieux ou financier, des institutions internationales. Il lutte inconditionnellement pour la préservation de l’UGTA comme représentation nationale des travailleurs, matérialisant leur unité, ciment de l’unité de la nation. Il cherche en toute circonstance à aider les travailleurs à se saisir de leur organisation syndicale pour se défendre et arracher leurs revendications. Le Parti des Travailleurs lutte pour la démocratie qui implique l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel direct et secret à la proportionnelle intégrale, dont les membres sont contrôlables et révocables. Une assemblée qui désigne un gouvernement responsable devant elle représentatif de la majorité réalisant ses aspirations démocratiques et sociales, une telle assemblée dotée de tous les pouvoirs est seule habilitée à rédiger une constitution ou à la modifier conformément aux aspirations populaires et à la démocratie. Elle est la garante de la souveraineté nationale. Dans l’immédiat le Parti des Travailleur œuvre pour le rétablissement de la paix véritable par : l La libération de tous les détenus politiques, l La résolution du dossier des disparus, l Le droit à l’organisation politique, pour toutes et pour tous, l Le rétablissement de toutes les libertés démocratiques, la levée de l’état d’urgence et de toutes les mesures d’exception, l’interdiction de toute répression pour délit d’opinion, de presse ou d’exercice de l’activité syndicale, l Le respect du multipartisme, Et pour : l L’égalité en droits entre les femmes et les hommes ce qui implique l’abrogation du code de la famille et la promulgation des lois civiles, égalitaires consacrant la citoyenneté à part entière pour les femmes, l La reconnaissance de Tamazight comme langue officielle, , et pour que son statut de langue nationale devienne effectif par la généralisation de son enseignement dans l’école publique à l’échelle nationale de façon obligatoire et son utilisation dans les institutions de la république, la prise en charge de sa promotion par le budget de l’Etat, Sur le plan social : Le Parti des Travailleurs milite pour : l Le droit à un travail permanent pour toutes celles et tous ceux qui en vivent, l L’échelle mobile des salaires et des retraites, leur indexation sur le coût de la vie, l La préservation du système de sécurité sociale et de retraite par répartition, contre les fonds de pension, l Le droit à la négociation, aux conventions collectives, aux statuts nationaux, l la préservation du caractère permanent et unifié des postes dans la fonction publique, la défense du code actuel, contre la contractualisation et le délestage, l’interdiction de tout salaire en dessous du SMIG, l La ratification de toutes les conventions de l’OIT, qui consacrent, les conquêtes ouvrières, l L’établissement d’un revenu minimum d’insertion pour les primo demandeurs d’emploi et d’une allocation chômage pour les travailleurs licenciés jusqu’à ce qu’ils soient embauchés. Sur le plan international : Le Parti des Travailleurs est internationaliste. Partie prenante de l’Entente Internationale des Travailleurs, il se prononce pour et s’inscrit dans toutes les initiatives et campagnes contre la guerre, en défense des nations, des organisations ouvrières et des libertés démocratiques, contre la répression, les privatisations, et la déréglementation, en défense des conventions de l’OIT, de toutes les conquêtes ouvrières. Le Parti des Travailleurs se prononce pour le droit du peuple palestinien à la nation, à la souveraineté, pour une république de Palestine laïque et démocratique, sur tous les territoires de Palestine, garantissant l’égalité entre tous les citoyens indépendamment de leur origine, ou leur religion et le retour de tous les réfugiés depuis 1948. Il s’engage à œuvrer pour la préservation de l’intégrité des nations du Maghreb, pour la paix et la fraternité entre les peuples renouant avec l’Étoile Nord Africaine. Il réaffirme sa détermination à combattre toutes les guerres impérialistes et d’occupation, le pillage des richesses des peuples, pour l’intégrité des nations, contre toute ingérence étrangère, pour le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, à définir la forme et le contenu des institutions dont ils ont besoin pour décider de leur sort. Dans ce cadre, il se prononce pour le retrait immédiat et inconditionnel des forces d’occupation de l’IRAK et s’engage à contribuer à toute initiative ouvrière et démocratique internationale qui participe dans ce objectif. Il prend l’engagement de lutter en coordination avec les militants et organisations africains pour la préservation du continent africain de la disparition programmée par les guerres et conflits que génèrent les politiques de pillages des richesses des peuples par le remboursement de la dette externe et les Plans d’Ajustement Structurel. Il réaffirme sa détermination, à conjuguer les efforts avec tous ceux de toutes celles qui œuvrent de façon indépendante à l’échelle mondiale pour la sauvegarde des acquis de la civilisation humaine et donc pour débarrasser l’humanité du système mondial en place qui menace de la plonger définitivement dans la barbarie et le chaos. Le Parti des Travailleurs milite pour un monde de paix et de coopération libre et fraternelle entre les peuples et les nations, pour que la science soit au service du progrès et de la civilisation humaine. Tel est le contenu du socialisme pour l’avènement duquel milite le Parti des Travailleurs, et qu’il traduit dans son intervention politique pratique. Moyens d’action : Pour la réalisation de ses objectifs, le Parti des Travailleurs recourt à tous les instruments de la démocratie, à l’action politique et syndicale, à l’organisation de la mobilisation ouvrière et populaire, à l’unité d’action sur des questions précises avec des partis et syndicats. Lorsqu’il participe aux élections, il utilise le terrain parlementaire, sur la base de la démocratie du mandat impliquant le respect des engagements et des règles qui la fixent

La Charte

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Le Parti qui dit ce qu'il fait et qui fait ce qu'il dit